Femmes en démocratie met le cap sur le 4e Salon de la production féminine

« Créations, couleurs et saveurs créoles ». C’est autour de ce thème que la Fondation Femmes en démocratie organise du 4 au 6 mai 2007 au Karibe Convention Center, Juvénat Pétion-Ville, la 4ème édition de la foire de la production féminine dénommée à juste « Femmes, Créations et Productions 2007 ».

Et cette année comme les précédente, la foire apporte son lot d’améliorationS et d’innovations Cette 4e édition, selon ce qu’a annoncé la présidente de Femmes en démocratie, Mme Danièle St-Lot au cours d’une conférence de presse ce vendredi, veut marquer un tournant dans les annales du salon de la production féminine en se lançant à la conquête des marchés internationaux plus particulièrement ceux de la Floride, de la diaspora et de la Caraïbe.

En effet, informe Mme St-Lot, le Salon vient de prendre une couleur internationale, grâce à la participation d\’exposantes de la diaspora, d’acheteurs et de médias de la Caraïbe, de la Floride et de la diaspora. Ce qui permettra de revaloriser l’image d’Haïti, pense l’ex-ministre du Commerce ajoutant que l’organisation du Salon de la production féminine 2007 coûte 175 mille dollars US. Soit un peu moins que l’édition précédente qui a coûté 180 mille dollars. Elle a également prévu la participation d’une mission spéciale de la Caribbean Export. C’est une agence caribéenne financée par l’Union Européenne pour appuyer le secteur privé de la Caraïbe. La Caribbean Export est l’initiatrice de la plus grande foire artisanale de la région: le Caribbean Gift and Craft Show. Cette foire existe depuis douze ans. La Caribbean Export viendra évaluer le salon des femmes entrepreneurs haïtiennes afin de se faire une idée de l’évolution de cette activité qui est à sa 4e édition, envisager les mesures pour la rendre plus rentable et enfin organiser logistiquement la foire pour pouvoir accueillir des visiteurs étrangers.

Parlant de nouveauté, Femmes en démocratie introduit un nouveau concept au Salon de la production féminine 2007 avec « Saveurs créoles ». C’est un espace où les amants de la cuisine locale feront la connaissance des saveurs gastronomiques des différentes régions d’Haïti. Les avantages du Salon Créé en vue de palier l’absence d’espace de promotion de la production des femmes haïtiennes, le Salon offre plusieurs avantages aux exposantes. Parmi ces avantages, Danielle St-Lot cite la vente des produits exposés pendant les trois jours de la foire; ensuite la mise en commun de certaines entreprises développant entre elles des liens d’affaires très encourageants pour leurs activités; pendant la foire, les exposantes peuvent recevoir des quantités de commandes très importantes de la part de grandes entreprises de la place. A côté de tous ces avantages, les exposantes ont la chance de voir son entreprise et ses produits figurer dans les Catalogues « Femmes, Créations, et Productions qui constituent de véritables vitrines pour le savoir-faire et le talent des femmes entrepreneurs haïtiennes. Lancé en mai 2004, dans l’objectif de créer un espace de promotion pour la production féminine locale, le salon a vu doubler le nombre de ses exposants. A l’occasion de la 4e édition du salon de la production féminine, plus de 100 exposantes dont 75 entreprises, 15 associations productrices rurales, 3 entreprises de la diaspora exposeront à « Créations, couleurs et saveurs créoles » qui attend plus de dix mille visiteurs à en croire les organisateurs. Comme mission, Femmes créations et productions 2007 se propose tout d’abord de projeter les productrices haïtiennes sur le marché local afin de les faciliter à pénétrer le marché global. Les secteurs priorisés dans la foire de production féminine pour l’année 2007 sont l’agri business, l\’ameublement et les articles d\’intérieur, vêtement et accessoires de monde, artisanat et oeuvre d\’art, gastronomie et tourisme. Le Programme de Renforcement Intégré du Milieu des Affaires (PRIMA), une entité de l\’Union Européenne chargée de venir en appui au secteur des affaires par la voix de son directeur de projet M. Klaus D. Handschutt, a exposé brièvement les activités entreprises par le PRIMA pour renforcer certaines institutions du secteur des affaires, notamment Femmes en Démocratie. Selon M. Handschutt, établi depuis déjà un an et demi en Haïti le mandat du PRIMA doit durer encore plus de deux ans. D\’ici là, le directeur de projet de cette entité tout souhaitant du succès au 4e salon de la production féminine, dit espérer laisser un impact sur le développement du secteur haïtien et également renforcer le dialogue entre le public et le privé. A noter que le PRIMA vient en appui à Femme en démocratie dans la mise en place d\’un Centre de développement des affaires où les femmes entrepreneurs, particulièrement les propriétaires de micro entreprise, trouveront certains services (Internet, boite postale, lieu d\’exposition de leurs produits) à leur disposition. Le PRIMA a également contribuer à doter l\’organisation Femmes en démocratie d\’un immeuble situé au numéro 10 de la rue Carlsroem. De son côté, Robert Paret Jr. Représentant de la Sogebank, une des institutions qui financent le Salon à côté de l\’Union Européenne et de l\’Etat haïtien, indique que l\’appui de la Sogebank à la foire de la production féminine vient du fait que la Banque numéro 1 d\’Haïti considère le salon comme une grande entreprise. Cet appui témoigne également de l\’engagement social de la Sogebank qui salue le combat de Femmes en démocratie pour la promotion de la production des femmes haïtiennes, soutient le directeur exécutif aux Relations commerciales et crédits aux grandes entreprises de la Sogebank. Le participant payera 50 gourdes pour avoir au site de la foire de la production féminine 2007 patronnée par la American Airlines, la Brasserie Nationale d\’Haïti, Comcel, Rhum Barbancourt.

Source : https://lenouvelliste.com/article/42769/femmes-en-democratie-met-le-cap-sur-le-4e-salon-de-la-production-feminine

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*