Marie Laurence Jocelyn Lassègue
Marie Laurence Jocelyn Lassègue

Biographie
Marie-Laurence Jocelyn Lassègue est Directrice de Programme en Haïti de l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale (IDEA International), depuis janvier 2012. Cette institution intergouvernementale basée à Stockholm, en Suède, a pour mission de travailler au renforcement des capacités des institutions démocratiques (parlement, partis politiques, conseils électoraux, collectivités territoriales…).

Madame Lassègue s’est toujours impliquée dans le travail de renforcement des politiques publiques de son pays en promouvant la bonne gouvernance et la mise en place de politiques d’égalité des sexes dans toutes les sphères de la vie nationale.

Avant de revenir définitivement dans son pays en 1983, elle a, durant toutes ses études, militées en France : à Strasbourg contre la violence faite aux petites filles et aux femmes. Elle a fondé en 1980, à Besançon, le Centre d’accueil pour femmes victimes de violence, Solidarité Femmes.

Mme Jocelyn Lassègue a été professeure de lettres à l’Ecole normale supérieure de Port-au-Prince (Faculté de lettres), au Lycée français Alexandre Dumas et dans d’autres établissements du pays. Ancienne Directrice de l’information à la Télévision nationale d’Haïti (TNH), elle a été Secrétaire administrative de l’Association des journalistes haïtiens (AJH).

En 1995, elle a été Secrétaire générale du Conseil électoral provisoire et a contribué à la faveur de ces élections à féminiser et à œuvrer à l’intégration de jeunes formés dans l’appareil électoral. Membre de la ligue POUVWA FANM, le 25 janvier 1999, elle fonde le Collectif féminin haïtien pour la participation politique des femmes (FANM YO LA) en vue de sensibiliser les femmes, la population et les partis politiques, à encadrer, et à former les femmes pour l’impérieuse nécessité de la participation des 52% de la population dans les espaces de décision. Elle fut aussi présidente de Femmes en démocratie, organisme féminin à but non lucratif qui travaille à l’émancipation de la femme haïtienne dans les domaines juridique, social, politique et économique. En 2000, on la retrouve responsable des Relations publiques de la société haïtienne d’aide aux aveugles, la SHAA.

Elle a été Ministre de la Culture et de la communication de la République d’Haïti à deux reprises (1991-1994 et 2009-2011) et deux fois Ministre à la Condition féminine et aux droits des femmes (2006-2009).

On peut retenir entre autres sa collaboration avec le Parlement haïtien, notamment avec les Députées Gérandale Thélusma et Jossy Etienne, qui permettra l’adoption de la loi sur la paternité responsable. Elle collaborera également avec le Sénateur Joseph Lambert dans le cadre de la Loi sur le personnel de maison. Elle a ardemment œuvré pour l’intégration d’un quota de genre d’au moins 30% de femmes dans les postes politiques, dans la Constitution haïtienne amendée en 2011. C’est ce qui a permis la présence d’au moins une femme dans tous les cartels municipaux du pays.

N’étant plus au sein de l’appareil d’Etat, Mme Lassègue n’a, pourtant, jamais cessé de travailler pour le renforcement des structures politiques notamment à la tête de l’Institut pour la démocratie et l’assistance électorale (IDEA International) par le partenariat avec les partis politiques, le parlement haïtien et, aujourd’hui avec les collectivités territoriales et le renforcement des capacités des Mairesses, par le développement d’outils. L’Institut a pour mission de soutenir les changements démocratiques durables en fournissant des connaissances comparatives, en contribuant aux réformes et en influençant les politiques et la politique.

Madame Lassègue collabore également avec IFOS dans le cadre de l’appui des femmes cadre des Mairies à travers le pays.

Marie-Laurence est diplômée des Facultés des sciences humaines de Strasbourg et de Besançon, en France, et est titulaire d’une licence en droit de l’Université publique d’Haïti des Cayes, obtenue en 2012. Ses études en droit témoignent, en dépit de son expérience comme Ancienne Ministre et Ancienne Secrétaire Générale du CEP, de sa volonté de continuer à mieux cerner la chose publique, en particulier, la fonction publique haïtienne, en vue de la transmission aux nouvelles générations.

Elle a été élue « Personnalité de l’année » en 2005 par le journal Le quotidien haïtien Le Matin. En juillet 2013, elle a été la Présidente d’honneur de l’hommage rendu à Nelson Mandela dans le Sud intitulé Haïti rend hommage à Nelson Mandela en vue de saluer le courage de ce dernier. Depuis 2013, elle est Secrétaire du grand Prix littéraire haïtien : le Prix Deschamps. Le 8 mars 2016, le Parlement haïtien l’a décorée pour son courage, sa persévérance, son engagement pour les droits des femmes et la contribution de l’institution qu’elle dirige au travail de renforcement du Parlement.