Pour élargir le rôle des femmes haïtiennes dans leur création afin de trouver des débouchés économiques, accroître la participation politique et la protection des droits de la femme.

En 1997, suite à la conférence Beijing, a pris naissance le mouvement “VITAL VOICES”, un vaste réseau mondial de femmes leaders. En mars 2000, le réseau s’est institutionnalisé en une organisation à but non lucratif “VITAL VOICES GLOBAL PARTNERSHIP” basée à Washington.

Différentes organisations affiliées à cette dernière ont été fondées dans différents pays dont Haïti, où la fondation “Voix Essentielles Femme en Démocratie” a été crée en septembre 2000.

Cette fondation s’inspire du mouvement international avec lequel elle partage la mission d’habiliter les femmes à exercer leur plein potentiel dans les domaines juridique, social, politique et économique depuis l’échelon local jusqu’aux instances décisionnelles.